Les Oraux Méthodologie

Concours AST: Week-end gratuit de préparation aux oraux

A l’approche des premiers oraux d’admission, l’équipe d’Objectif AST a décidé de mettre en avant une initiative étudiante: Objectif BS. Objectif BS (qui n’a aucun lien avec Objectif AST) met en place un week-end intensif de préparation au coeur de Paris le 13 et 14 mai 2023 afin d’aider les étudiants à améliorer leurs compétences en communication et à se familiariser avec les attentes des jurys d’admission.

 

L’équipe d’Objectif BS

Créé par quatre étudiants de l’emlyon business school, Objectif BS est un projet solidaire d’aide à la préparation des oraux d’admission aux écoles de commerce à destination d’étudiants AST.


L’accès aux grandes écoles de commerce peut être difficile pour les étudiants AST, et le manque de ressources et dispositifs disponibles pour les aider à préparer les oraux d’admission en est l’une des raisons.

 

Concours AST: Se préparer avec la seule prépa 100% gratuite

 

En ce sens, Objectif BS se donne pour mission d’accompagner au mieux ces étudiants dans cette période stressante et de leur permettre d’aborder plus sereinement l’étape cruciale succédant aux admissibilités, avec un but final : améliorer leurs chances d’intégrer les meilleures écoles de commerce.

ast + plateforme preparation concours

Le programme de la préparation

Des conseils généraux pour se préparer aux épreuves orales:


– Les clés pour cartonner aux entretiens : travail sur le pitch de présentation, sur le projet professionnel, préparations aux questions souvent posées et aux situations piégeuses

– Des simulations d’entretiens de personnalité et feedback

– Un entraînement aux épreuves spécifiques (langues, CV projectif, etc)

– Echanges avec des étudiants AST ayant intégré le TOP 5


A la fin de ce week-end, chaque étudiant se verra remettre un livrable récapitulant toutes les informations utiles qui auront été partagées durant le week end ainsi que les fiches feedback qui auront fait suite à ses oraux blancs, de quoi se sentir plus confiant et d’attaque pour entamer ses oraux !

 

Lire plus: EMLyon : Comment réussir l’épreuve des cartes à l’entretien de motivation ?

 

S’inscrire au week-end de préparation

Pour s’inscrire il suffit de remplir le formulaire suivanthttps://forms.gle/bVHabvson2TpVQro8

Actu Ecoles Métiers Vie en école

Premier emploi: Les étudiants en quête de sens

La question sous-jacente, celle du sens, que chacun peut trouver à exercer son métier apparaît comme déterminante pour les étudiants et les jeunes diplômés. Ils sont en effet de plus en plus nombreux à déclarer rechercher d’abord un métier qui réponde aux enjeux sociétaux et environnementaux.

Lire plus : C’est au tour de l’EDHEC : un discours engagé de remise des diplômes

L’émergence d’une génération en quête de sens

Vous, nous, les étudiants et autres jeunes diplômés avons récemment pris la parole pour exprimer à AgroParisTech, HEC, Polytechnique ou encore aux Mines de Paris la nécessité que notre formation et nos postes soient en accord avec nos préoccupations sociétales, environnementales. Si ces préoccupations occupaient certainement les générations précédentes, c’est un fait nouveau qu’elles soient exprimées de cette manière à l’occasion de remises de diplômes. Les écoles se voient reprocher de former à des métiers qui aggravent la crise écologique mais aussi que leurs entreprises partenaires fassent partie des plus polluantes. Cette génération apparaît à travers ces prises de position comme consciente des enjeux et en rupture avec les précédentes. 

Lire plus : VERACY : Des étudiants lancent leur cabinet de conseil dans l’environnement

Quête de sens : un constat relevé par le baromètre de l’EDHEC

A l’occasion de sa seconde mouture, le baromètre des enjeux du premier emploi de l’EDHEC insiste sur la nécessité pour les jeunes, étudiants comme diplômés, d’inscrire leur engagement professionnel dans des secteurs utiles à la société. Ainsi, 78% des étudiants en école de management interrogés ont déclaré que « l’impact sociétal sera un critère déterminant dans le choix de leur premier emploi ». Si la dimension sociétale recouvre un spectre large, ils sont une immense majorité à lui donner une consonance environnementale. En effet, quitte à travailler sur un sujet sociétal, ils aspirent à travailler plutôt sur des enjeux environnementaux. En deuxième position viennent les enjeux éthiques puis l’égalité entre les hommes et les femmes. Nombreuses sont les entreprises qui ont profité de la loi Pacte pour se doter d’une raison d’être. Stratégie marketing ou réel engagement, cela semble en tout cas très pertinent pour recruter des jeunes talents puisqu’ils sont 50% à se déclarer « fortement incités à rejoindre une entreprise pour sa raison d’être.

Lire plus : Remise des diplômes 2022 à AgroParisTech : appel à changer de système

Premier emploi : Un engagement à l’épreuve de la réalité

S’il est difficile de mesurer la mise en application de ces aspirations dans les choix réalisés in fine par ces diplômés, notons toutefois que les secteurs d’activité ayant leur faveur surprennent car demeurent contradictoires avec celles-ci. En effet les institutions financières, bancaires, les cabinets de conseil ou encore les entreprises du luxe caracolent en tête des secteurs d’activité qui auront leur préférence. Quoique n’étant pas les meilleurs élèves en matière d’engagement en faveur de l’environnement.

Notons toutefois que les secteurs auxquels nous pourrions nous attendre, au regard des souhaits exprimés par les étudiants, grimpent dans ces classements à l’image de l’eco-industrie ou des ONG. De plus, si les secteurs évoqués plus hauts ne sont pas reconnus pour la priorité qu’ils accordent à ces enjeux, ils n’en sont pas non moins conscients et ont, pour la majorité, constitué des équipes et mis en œuvre des chantiers majeurs de transformation.

 Lire plus : Remise des diplômes d’HEC 2022 : un discours retentissant

AST Orientation Vie en école

Devenir alumni : un formidable atout et quelques obligations

Si vous avez commencé à vous intéresser à l’univers des écoles de commerce, vous avez très certainement entendu parler des alumni. Qui sont-ils ? Comment devenir alumni ? Quels intérêts existe-t-il à devenir alumni ?

 

Qu’est- ce qu’un alumni ?

Les anciens élèves, et autres jeunes diplômés, constituent le réseau alumni d’une école. Ce réseau se matérialise par un carnet d’adresse comprenant l’identité, le contact et le poste occupé par tous ses membres. Bien que vous n’intégrerez ce réseau qu’après votre diplomation, vous en profiterez dès votre intégration.

 

Lire plus : STUDIN : le réseau social pour les étudiants

 

Devenir alumni : Un atout professionnel

Ce carnet d’adresse doit vous permettre de faciliter votre insertion professionnelle. Si votre projet n’est pas encore défini, utilisez-le pour échanger avec d’anciens étudiants travaillant aujourd’hui dans les secteurs qui vous intéressent. Si au contraire vous êtes certain du secteur, profitez-en pour en renforcer votre connaissance. Vous devez vous en servir au moment de rechercher un stage, une alternance voire votre premier emploi. Ce réseau est un facilitateur, usez-en comme tel. 

Vous devez néanmoins considérer cette opportunité comme un échange réciproque, devenir un alumni c’est aussi une responsabilité.

 

L’alumni : un ambassadeur de votre l’école

Tout d’abord vous allez devenir un ambassadeur de votre école, vous la représenterez dans l’univers professionnel. Auprès de vos collègues, vos managers, vos RH… A travers votre comportement, votre professionnalisme c’est aussi un peu de l’image de l’école que vous imprimerez.

 

Renvoi d’ascenseur

Une fois en poste n’oubliez pas que vous avez été étudiant, que vous avez tenté d’échanger avec des professionnels qui ne vous ont pas toujours répondu et que vous avez parfois éprouvé des difficultés à trouver un stage. Donc votre première mission en tant qu’alumni c’est de répondre aux sollicitations. Et si toutefois vous n’êtes pas en mesure de consacrer un peu de votre temps, expliquez-le et dans l’idéal donnez le nom d’un autre interlocuteur.

 

Lire plus : Le networking : créer et développer son réseau

 

Alumnis, transmettez votre savoir

En tant qu’alumni vous serez potentiellement sollicité, si vous avez développé une compétence particulière ou occupez un poste à responsabilité, pour participer à des conférences voire donner des cours. Ce sera l’occasion de transmettre mais aussi pour vous d’apprendre, profitez de cette opportunité.

AST IESEG Orientation Témoignages Vie en école

Être AST à l’IESEG : Découvrez les parcours de Louise et Romain au sein du PGE

Pour sa mouture 2023, le concours ACCES s’ouvre aux admissions parallèles. Pour autant cette nouvelle voie d’admission correspond plus à une mutualisation qu’à une réelle nouveauté. En effet, un certain nombre d’étudiants intégraient déjà l’IESEG en 2e, 3e voire 4e année. C’est le cas de Louise de Garrigues et de Romain Dumartin qui nous partagent leur expérience au sein du programme grande école de l’IESEG.

Lire plus : ACCES dévoile son concours dédié aux admissions parallèles

 

Quel a été votre parcours avant de rejoindre l’IESEG ? Et pourquoi avoir décidé de rejoindre cette école ?

Louise: Après un bac ES et avoir entamé une prépa ECE, j’ai fait le choix de rejoindre une licence en économie. J’avais besoin d’enseignements plus concrets et donc j’ai fait le choix d’intégrer l’IESEG. C’est le témoignage d’un étudiant et sa place de première école du classement des écoles de commerce post-bac qui m’ont convaincu de la rejoindre. Mais c’est aussi sa dimension internationale à travers l’opportunité offerte par l’IESEG de partir pour un semestre à l’étranger. Autant que sa dimension professionnalisante avec l’opportunité d’effectuer un stage de six mois.

Romain : Je recherchais une formation pratique avec des applications concrètes, c’est la raison pour laquelle j’ai rejoint une première formation en management. A l’occasion de ce premier cycle j’ai pu partir un an en échange à Oxford. J’ai eu l’occasion de réaliser trois stages pendant cette licence notamment en Transaction Services et en Restructuring. A l’occasion de ces expériences, j’ai échangé avec des managers et des étudiants qui m’ont convaincu de rejoindre l’IESEG pour mon master. Mon choix s’est porté sur la majeure Financial Transactions & Corporate Strategy. Laquelle a ce double intérêt d’apporter une vision interne qui pourrait être celle d’un directeur financier mais aussi externe se rapprochant de celle d’un analyste par le biais de techniques de valorisation, par exemple.

Comme s’articule votre parcours à l’IESEG ?

Louise : Après un premier semestre de cours, j’ai rejoint les équipes de Sézane en tant que chef de projet marketing pour un stage de six mois. J’ai rejoint ensuite l’université de Stockholm pour un échange d’un semestre en marketing et mangement. Je termine mon parcours par la rédaction de mon mémoire sur la manière dont la perception influence la consommation d’une mode responsable.

Romain : Mon parcours a démarré par deux semestres de cours, un semestre de rédaction de mon mémoire et se terminera par un stage de six mois. Notre parcours est jalonné – au-delà des cours et des travaux de groupe – par des conférences animées par les acteurs de la finance (Big four…), des rencontres alumnis et la préparation aux entretiens des métiers de la finance. Lesquels sont connus pour leur technicité.

Lire plus : Trainy : Décrochez votre stage en finance grâce à la seule préparation 100% gratuite

Quel restera ton meilleur souvenir à l’IESEG ?

Louise : C’est sans aucun doute mon échange à Stockholm. D’abord parce que notre classement définit l’ordre de choix de la destination de notre échange et que j’étais très heureuse de pouvoir décrocher le premier de mes choix. Ce système de classement est d’ailleurs une réelle motivation pour obtenir le meilleur dossier possible. Ensuite parce que cette expérience a été exceptionnelle du fait de l’immersion que j’ai vécue, au sein de cette ville incroyable qu’est Stockholm et des voyages que j’ai pu faire. Mais aussi par la richesse des enseignements et les spécificités du rythme académique en Suède.

 

Qu’est-ce qui t’a séduit dans le positionnement de l’IESEG ? Comment pourrais-tu convaincre un candidat aux admissions parallèles ?

Romain : Je considère que c’est une école dynamique, qui a le souci permanent de s’élever. J’entends par là d’innover en proposant des cours nouveaux à l’image du partenariat avec Le Wagon (E-learning d’acculturation au code), un très large éventails d’électifs qui permettent d’acquérir des compétences diverses et globalement parce qu’elle se donne les moyens de progresser, aussi dans les classements. Enfin parce que j’ai découvert des professeurs bienveillants qui ont la volonté de nous transmettre leur savoir et de nous permettre de réussir.  

 

NEOMA Orientation Témoignages Vie en école

Antoine Leroy, son parcours de BTS Commerce International jusqu’à NEOMA

Bonjour, je m’appelle Antoine, j’ai 22 ans. Actuellement  je suis étudiant en M1 au sein du programme grande école de Neoma BS.

 


Quel est ton ton parcours ?

A l’issue de mon bac scientifique, j’ai intégré un BTS commerce international : je recommande ce BTS car il est assez complet et permet d’avoir deux expériences professionnelles dont une à l’étranger. Ces deux années m’ont permis de réaliser ma motivation quant à l’approfondissement des compétences notamment en management international, mais également celles liées à la partie commerciale ! C’est pourquoi je décide de rejoindre une licence professionnelle « Technico-commerciale » qui apportait du sens à mon projet professionnel. J’ai eu l’opportunité d’être alternant comme commercial durant une année, au sein d’une PME ou les acquis de mon BTS m’ont servi lors des différentes phases de prospection, négociation et vente.

Lors de cette année de licence j’entends parler des concours AST de par différents amis (ayant eux fait prépa). Cependant on m’explique assez rapidement, qu’un bon niveau en anglais est exigé. Or, le mien était à l’époque plus que banal, voire même en deçà de la moyenne. Septembre 2021, je décide donc de partir faire un « gap year » à Cork en Irlande pour améliorer mon niveau. Sans vouloir m’attarder longuement dessus, j’ai travaillé dans un McDonald’s pendant 7 mois à plein temps d’abord comme équipier puis comme formateur. La réussite de ce gap year, à mon sens, est liée à mon immersion TOTALE au sein du pays : je suis parti seul, j’ai vécu en auberge de jeunesse puis en colocation avec des Irlandais, j’ai fait mon maximum pour éviter la communauté française sur place et surtout j’ai lié des amitiés fortes avec des Irlandais ce qui a facilité mon apprentissage de la langue. 

Qu’est ce qui t’a convaincu de passer les concours AST ? 

Lorsque j’ai compris l’existence de cette voie parallèle, je n’avais pas encore tous les éléments de réponse quant à l’intérêt ou non pour moi de faire une Grande Ecole. Malgré tout, j’avais pour ambition de monter en compétences notamment en tant que commercial pour moi le PGE était une suite logique de mon parcours et le seul moyen d’y arriver passait par les concours AST.

 

Pourquoi avoir choisi cette Grande École ?

J’ai choisi NEOMA car c’est avant tout un très bon établissement d’un point de vue académique, mais c’est aussi et surtout pour son fort engouement associatif et sportif. Lors du passage de mes oraux à Neoma Reims j’ai tout de suite été séduit par la convivialité des admisseurs. Ils ont su m’expliquer qu’à contrario d’autres écoles, en tant qu’AST2 à Neoma, il était tout à fait POSSIBLE de s’investir dans la vie associative. 

 

Qu’apprends-tu au sein de ta formation  ?

Lors de mon premier semestre en M1 il y a un tronc commun ou nous apprenons : la comptabilité et le management lié à celle-ci, la finance, le marketing, la logistique liée à la supply chain, l’anglais commercial, l’italien mais il y a également la possibilité de choisir une troisième langue de son choix !

Lire plus : Passer les concours AST et devenir entrepreneur : témoignage vidéo !


Quelles associations as-tu choisies ? 

Prépa’Remois 🡪 l’association d’égalité des chances, qui est à vrai dire une des raisons de mon profond épanouissement à Neoma ! En quelques mots nous encadrons des ateliers culturels (vulgarisation de l’actualité, sortie à l’opéra au théâtre ou au musée) destinés aux jeunes de quartiers défavorisés de la  6éme jusqu’en post-bac.

L’Atelier 🡪 l’association fournisseuse de merchandising à Neoma, la plupart des autres associations/sportifs passent par nous pour se procurer des vêtements aux couleurs de leur asso !


Quelles sont les qualités nécessaires selon toi pour rejoindre une asso ?

Selon moi, toutes les qualités sont celles requises en entreprise : travail d’équipe, rigueur, prise d’initiative, mais à cela s’ajoute un engagement et une passion concrète pour le projet ! 

 

Quels sont tes projets suite à ton Programme Grande Ecole ? 

Je n’ai pas encore de projet définitif, il me reste encore une année de césure à faire et mon choix de spécialisation M2. Mais je souhaite continuer de m’orienter en vente.

 

Quelles méthodes as-tu mises en place pour performer aux concours ? 

Pour le concours AST et la partie écrite, il n’y a pas de secret. Il faut s’entraîner rigoureusement notamment pour le TAGE MAGE. Plusieurs plateformes sur internet permettent de s’améliorer, si je ne devais n’en citer qu’une ce serait PrepMyFuture (entraînement pour le TOEIC disponible aussi). Des ouvrages de la FNEGE sont également une plus-value dans l’entraînement. Pour le TOEIC je recommande vivement de pratiquer l’anglais au maximum dans la vie de tous les jours, pas tout le monde a l’opportunité comme moi de « sacrifier » un an de scolarité pour partir à l’étranger. En revanche, il est facile, de mettre son portable en anglais, de lire des revues de presse, regarder des films en anglais ou encore de faire des simulations de TOEIC sur PrepMyFuture.

La partie orale (en français), sûrement la plus stressante pour les candidats, est en réalité bien plus facile si bien préparée. En effet, on parle de son parcours et de la pertinence de l’école pour celui-ci. Mes conseils seraient de : 

1) Connaître l’école et ses SPÉCIFICITÉS, cela ne sert à rien de vanter des mérites identiques à la plupart des Grandes Ecoles. Il faut être concret et expliquer quels éléments différenciant nous plait pour une école

2) Savoir mettre en avant ses expériences passées. Ne vous censurez pas en pensant qu’une petite expérience n’est pas intéressante, au contraire ! Les compétences transversales que vous avez acquises sont un véritable plus pour le jury ! A vous de les vendre.

3) Soyez vous-même et donnez envie à votre public. N’oubliez pas qu’en face de vous ce sont des humains, ils passent des entretiens de 9h du matin jusqu’à 17h, faites-leur voir quelque chose de différent.  

Pour l’anglais, respirez un bon coup et privilégiez un Anglais simple et fluide à un anglais complexe jonché d’erreurs de grammaire ou de temps de pause.

 

Combien as-tu obtenu au TAGE MAGE ?

Je visais un score de 350 mais n’ai obtenu « que » 310. Ce fut une déception mais cohérent avec ma trop courte préparation pour le Tage mage. La partie français et calcul ne peut pas S’IMPROVISER. Pour espérer un score aux alentours de 350 il faut s’entraîner de manière récurrente. Néanmoins pour toutes les personnes qui se posent la question un score de 310 n’est pas un frein pour espérer atteindre les écoles du top 10, mais il faudra exceller sur les autres épreuves du concours !



Qu’est-ce que t’aurais aimé qu’on te dise avant de te lancer dans les concours AST ?

De peut être réviser un peu plus, (surtout la partie française), mais également qu’il vaut mieux s’entraîner 30min par jour pendant 4-5 mois plutôt que 2 heures par jour sur 3 semaines !

 

Le mot de la fin ?

Bon courage à vous, vous allez avoir l’école que vous visez ! 

 

Lire plus: Comment intégrer HEC en admissions parallèles en 2022



Actu Ecoles AST HEC Paris Orientation Témoignages

Comment intégrer HEC en admissions parallèles en 2022

Avec 25 places offertes aux étudiants AST sur 900 étudiants candidats en 2021, le concours d’entrée sur titres d’HEC demande une préparation et une rigueur particulière. Cet article est destiné à tous les étudiants candidatant pour cette école. Vous y trouverez l’ensemble des modalités (dates, épreuves, frais d’inscription, dossier…) pour mener à bien votre candidature.

 

Lire plus : Comment finir premier à HEC Paris ? 

 

Les informations pratiques pour les concours d’HEC Paris

Intégrer le Programme Grande Ecole d’HEC Paris en tant qu’AST est une opportunité réservée aux titulaires d’un BAC+3 (soit 180 ECTS), de moins de 30 ans. Concrètement, plus de la moitié des étudiants sélectionnés sont des élèves ayant un BAC+4/5, car leurs chances sont maximisées de par leurs expériences plus nombreuses, mais rien ne vous empêche de postuler avec un BAC+3.

Ainsi, les étudiants qui sont dans l’année d’obtention de leur BAC+3 voient leur admission définitive (si obtenue) conditionnée par leur réussite ou non de l’année en cours (une attestation de réussite sera demandée). Ces étudiants rejoindront alors le prestigieux cursus en 1ère année du cycle Master (M1).

 

Le processus d’admission d’HEC Paris : 110 euros et 7 étapes

  1. Soumettre le formulaire de candidature accessible sur le site d’HEC.
  2. Déposer son dossier de candidature avec tous les documents spécifiés (que l’on détaillera plus bas), avant la période de clôture des candidatures de la session.
  3. Payer les frais de traitement de dossier (110 euros comme rappelé plus haut). Ces frais sont exonérés pour les étudiants boursiers du CROUS.
  4. Valider le dossier de candidature avant la période de clôture des candidatures de la session.
  5. Recevoir les résultats d’admissibilité si le dossier du candidat a été validé.
  6. Passer l’entretien final de sélection (sur campus).
  7. Recevoir les résultats d’admission.

Concours 2022 HEC Paris : Les dates à retenir 

HEC propose 4 sessions de candidatures dans son calendrier d’admission.

Chaque session est structurée sous 3 phases :

  1. Clôture des candidatures (fin de la phase de soumission des dossiers en ligne
  2.  Résultats d’admissibilité
  3. Résultats d’admission (après les épreuves orales donc). En général, l’ensemble du processus dure entre un mois et un mois et demi, soit 43 jours pour l’ensemble des sessions à l’exception de la première.

 

Voici un tableau récapitulatif des sessions de cette année :

SESSION Clôture des candidatures en ligne Résultats d’admissibilité Résultats d’admissibilité Durée totale des sessions
Session 1 19 octobre 2021 10 novembre 2021 25 novembre 2021 37 jours
Session 2 5 janvier 2022 10 novembre 2021 17 février 2022 43 jours
Session 3 2 mars 2022 24 mars 2022 14 avril 2022 43 jours
Session 4 20 avril 2022 12 mai 2022 2 juin 2022 43 jours
Source : hec.edu

A retenir : Le 20 avril 2022 (à midi) est donc la date butoir de la dernière chance pour candidater à HEC Paris !

 

Le dossier de candidature :

Les étudiants poursuivant un processus de candidature à HEC doivent fournir plus de 8 types de documents, soit les pièces suivantes :

  • Un certificat de scolarité et/ou les diplômes supérieurs obtenus (post-BAC).
  • Les relevés de notes correspondant à toutes les études après le BAC et moyennes académiques dûment calculées (pour chacun des diplômes obtenus).
  • Deux lettres de recommandation en ligne, dont au moins une devant être académique.
  • Un CV.
  • Une lettre de motivation.
  • Le résultat officiel d’un test d’aptitude : GMAT,  GRE ou TAGE MAGE (la durée de validité des résultats de ces tests étant de 5 ans).
  • Le résultat d’un test d’anglais : TOEFLTOEICIELTS ou Cambridge (la durée de validité des résultats de ces tests étant de 5 ans).
  • Une photo d’identité (format passeport).

Conformément aux résultats passés et même s’il n’y a aucune communication officielle dessus, il a des scores moyens attendus dans les tests d’aptitudes ainsi que les tests de langues. Gardez en tête le fait que vous pouvez repasser ces tests deux fois pour maximiser vos chances et votre score.

Voici les scores moyens attendus aux tests pour pouvoir espérer intégrer HEC :

Epreuve Score moyen à viser
Tage Mage 390 / 600 (voire 400)
GMAT 690 / 800
GRE = 65ème rang centile
TOEFL 100/120 (TOEFL IBT) ; 600/677 (TOEFL IPT)
TOEIC 850/990 (avec 340 minimum pour chaque partie)
ILETS 7/9 (et minimum 6.5 pour chaque partie)
Cambridge 185 /230 (et minimum 176 pour chaque partie)

En plus de vos résultats de tests, vous devez pouvoir fournir un dossier académique en béton : des lettres de recommandation élogieuses et un parcours scolaire irréprochable en termes de notes et rigueur académique. Vous pouvez y mettre tout ce qui peut vous mettre en valeur (vos rangs, distinctions, moyennes, sélectivité de votre cursus actuel ou antérieur…).

L’un des enjeux de la sélection sur dossier est aussi de pouvoir vous démarquer par vos centres intérêts, activités sportives ou personnelles, bénévolat, stages, échanges et activités extra-scolaires. N’ayez pas peur d’être originaux. Votre candidature reflète qui vous êtes et doit vraiment vous démarquer du reste des candidats.

Dans votre lettre de motivation, n’hésitez pas à préciser votre projet professionnel. Encore une fois, s’il est original ce n’est que positif pour votre candidature. N’insistez pas plus sur les spécificités de l’école car ceux qui analyseront votre dossier les connaissent déjà. Appuyez votre motivation sur la raison pour laquelle intégrer HEC Paris vous aidera à atteindre vos objectifs et sur ce que vous pourrez apporter à l’école. N’écrivez pas plus d’une page et soyez concis et clairs sur vos propos. Enfin, gardez en tête que tout ce que vous pourrez écrire pourra être utilisé comme base pour votre oral. Alors, restez cohérents et abordez des sujets sur lesquels vous êtes à l’aise.

 

Les épreuves orales 2022 d’HEC Paris

La dernière étape précédant votre résultat d’admission est celle de l’entretien individuel. Il s’agit d’un oral de 25 à 30 minutes auquel peuvent accéder les étudiants jugés admissibles par leurs dossiers. Cet entretien se déroule en anglais, sur le campus de l’école à Jouy-en-Josas et il est conduit par un jury n’excédant pas 3 personnes. Selon le site d’HEC, cet oral sert à « évaluer le potentiel du candidat et son aptitude à une carrière internationale de management ». Veillez à rester authentique, à bien mémoriser le contenu de votre lettre de motivation et à préparer vos réponses à des questions éventuelles (exemple type : Pourquoi vous et pas un autre candidat).

 

Lire plus : La rentrée HEC Paris 2022 : le séminaire de Chamonix

 

Enfin, ne vous laissez pas déstabiliser par des questions déroutantes, votre attitude par rapport à elles est également prise en compte.

AST EDHEC Orientation Témoignages

Assas, l’EDHEC, Berkeley, Ecole d’avocat : Le parcours atypique de Raphaël

Les voies AST permettent aux écoles de diversifier leurs recrutements, d’attirer des étudiants aux profils parfois moins rectilignes mais souvent plus riches. L’objectif de cette rubrique témoignages, c’est de vous présenter le parcours d’anciens candidats AST. Ils pourront vous éclairer parfois vous inspirer et certainement vous aiguiller dans vos choix. Pour cet article, nous avons rencontré Raphaël, au double cursus droit-management.

 

Bonjour Raphaël, nous sommes ravis que tu aies accepté de présenter ton parcours aux lecteurs d’Objectif AST. Pour démarrer cet entretien, peux-tu présenter ?

Raphaël : Je suis étudiant diplômé en droit à ASSAS et diplômé du parcours BLM de l’EDHEC. Je suis également titulaire du CRFPA. J’effectue un LLM dans le cadre de l’école de formation du barreau de Paris

 

Peux-tu nous expliquer ton parcours ?

Raphaël : Après 4 années de droit à Paris 2 Assas, j’ai passé les concours AST. J’ai pu intégrer l’EDHEC en parcours BLM. Ainsi, je pouvais effectuer le parcours grande école et un master 1 et 2 en droit des affaires à l’université catholique de Lille. Cette double formation sélective de l’EDHEC est destinée aux étudiants souhaitant s’orienter vers des métiers juridiques. Certains de mes camarades aspirent à devenir notaires, avocats, juristes ou entrepreneurs. 

 

Lire plus : Comment intégrer l’ESCP après le concours AST ?

 

Pourquoi avoir fait l’EDHEC ? Quelle est pour toi la valeur ajoutée ?

Raphaël : L’EDHEC m’a permis de comprendre en profondeur le fonctionnement d’une entreprise. Les cours de finance et de management m’ont permis d’appréhender les enjeux financiers et de gestion. Ainsi, en tant que futur avocat, je pourrai avoir une vision globale de l’entreprise pour laquelle je serai amené à travailler.

 

Pourquoi faire un LLM ? Et pourquoi celui-ci en particulier ?

Raphaël : Dans le cadre de l’école de formation du barreau de Paris, j’ai l’opportunité d’effectuer les 6 premiers mois de la formation en tant qu’étudiant dans un LLM. J’ai choisi le LLM de l’université de Berkeley en Californie. Il me permet de découvrir une autre culture, une autre vision du droit. L’université est spécialisée en droit des technologies. Située au cœur d’une région très tournée vers le monde de la « tech » et la Silicon Valley, UC Berkeley permet d’être au contact des acteurs de l’innovation.

 

Lire plus: L’EDHEC dévoile la création d’EDHEC America à Berkeley !

 

Quel a été le processus de recrutement ?

Raphaël : Pour candidater à ce LLM, il faut envoyer un dossier (relevés de notes) en versions papier et digitale à LSAC. Les candidatures sont à envoyer pour décembre et les résultats sont donnés courant avril. Il faut s’y prendre en avance car les dossiers mettent du temps à être validés par l’administration américaine. 

 

Quels bénéfices tu attends de cette année ?

Raphaël : J’attends de cette année une découverte d’une autre culture du droit. Le système est profondément différent. Je veux tirer de cette année à la fois des connaissances et des rencontres. Le LLM permet de rencontrer des avocats de toutes les nationalités. 

 

Comment s’organise ton emploi du temps ?

Raphaël : Le système américain est organisé autour de « readings ». Il y a très peu d’heures de cours mais beaucoup de travail personnel. Pour 1 heure de cours, il est attendu 3 à 4 heures de travail personnel. L’emploi du temps permet de s’organiser pour avoir une pratique sportive, visiter la région le week-end et sortir découvrir la ville.

 

Quelles sont tes perspectives après ce LLM ?

Raphaël : Ce LLM marque le début de ma formation à l’école du barreau de Paris. A la suite de ce LLM, je pourrai donc effectuer plusieurs stages avant de devenir avocat en droit pénal des affaires.

 

Quel est le prix d’une année en LLM ?

Raphaël : Une année de LLM coûte, avec les frais de vie et le logement, entre 90 000 et 100 000 dollars. Il y a cependant beaucoup de bourses à disposition et il ne faut pas hésiter à les demander car il s’agit de bourses au mérite ! 

 

Lire plus: Du sud de la France à UC Berkeley – Le parcours de Dorian Zerroudi

 

Quels conseils donnerais-tu aux étudiants qui veulent faire un LLM ?

Raphaël : Il faut s’y prendre tôt, au moins 10 mois en avance. Il faut bien se renseigner sur les différentes écoles pour trouver le parcours qui correspond à chacun. Enfin, il ne faut pas se censurer. Il ne peut y avoir que des bonnes surprises ! 

 

Merci pour ce témoignage et félicitations pour ce parcours !

Si vous aussi vous avez suivi un parcours atypique et que vous souhaitez le partager pour aider d’autres étudiants, n’hésitez pas à nous écrire à l’adresse suivante : contact@objectif-ast.fr .

ESCP Orientation Témoignages

Témoignage : Comment intégrer l’ESCP après le concours AST ?

Rencontre avec Marie Laloux, 20 ans et  titulaire d’une double licence en économie gestion et LEA Allemand à l’Université de Strasbourg. Elle a suite à cela intégré l’ESCP Business School en Master 1.

 

Qu’as tu pensé de ton parcours à l’université ? Pourquoi avoir choisi d’intégrer une école de commerce en Master ?

Je suis très contente de mon parcours à l’Université, la promo était petite avec beaucoup de travaux de groupe. J’aimais beaucoup le côté très théorique des cours et le fait que l’on soit autonome : on apprend vraiment selon ce qu’on choisit de s’investir dans nos cours. La Fac avait une vie associative développée, j’étais dans la JE et responsable des équipes masculines et féminines de basket de l’université. J’ai choisi d’intégrer  une école de commerce car cela me permettait d’élargir mes horizons et mon réseau.

J’étais déjà intéressée par les écoles de commerce au lycée, mais à l’époque je ne me retrouvais pas du tout dans le système de fonctionnement des classes préparatoires. J’avais envie et besoin de voyager et de faire des stages, de mûrir aussi.. Durant les périodes d’été, je faisais des stages de 2 mois pour accumuler les expériences professionnelles à l’étranger. J’ai visité une quinzaine de pays européens sur ces 3 dernières années.

Arrivée en L3, l’opportunité s’est présentée à nouveau et je n’ai pas hésité ! 

 

Lire plus : Intégrer l’ESSEC après l’Université ! 

 

Être candidat AST exige de savoir allier sa vie d’étudiant en licence, sa vie associative ainsi qu’une forte préparation aux concours des écoles … comment as tu géré cela ?

La clé a été l’anticipation… Dès la L1, je me suis demandée comment mon dossier allait pouvoir plaire aux écoles de commerce. J’ai donc tout donné sur l’académique tout en faisant des stages quand j’en ai eu l’occasion. En L3, j’ai choisi de bien m’investir associativement et de consacrer beaucoup de cours au Tage Mage, puisque je savais déjà que mon dossier était de bon niveau depuis mon entrée à l’université. J’avais très peu de temps libre, qui se résumait à ma vie associative et sportive, donc même ces temps libres étaient inclus dans cette préparation au final ! 

J’avais choisi de passer le TOEIC très tôt dans mon parcours, ce qui m’a permis de n’avoir jamais à préparer le TOEIC et le Tage Mage à la fois, ce qui m’a libéré beaucoup de temps ! 

 Le Tage Mage est l’épreuve reine de ces concours AST, notamment pour les écoles du TOP5. Quels scores as tu obtenus ?

J’ai passé le Tage Mage 2 fois : j’ai obtenu 397 en décembre 2019 et 417 en février 2020. 

 

Comment as tu travaillé le Tage Mage ?

J’ai suivi une préparation privée pour me permettre d’avoir un cadre, un soutien et un accompagnement. C’est une année qui est malgré tout très stressante. Autour de moi, personne n’avait cet objectif d’intégrer une école de commerce parisienne. 

J’ai commencé à travailler le Tage Mage fin septembre. Je le travaillais  une dizaine d’heures par semaine, environ 2h par jour à peu près à la bibliothèque. Je faisais des fiches dans les principaux sous-tests, j’ai bien travaillé la partie logique et raisonnement qui était mon point fort. Cela passait par beaucoup d’apprentissage par coeur (rang des lettres, formules etc). C’est surtout des heures et heures de travail répétitif sur des exercices. J’ai suivi la préparation à distance et cela m’a vraiment facilité, d’autant plus que j’ai une mémoire auditive, ce qui me permet de retenir rapidement des informations que l’on me communique à l’oral, ou par vidéo.

 

Lire plus : Comment obtenir plus de 450 au TAGE MAGE ? 

 

Tu es maintenant en Master à l’ESCP… que dirais tu de ton parcours en Grande École ?

L’année est bien sûr très affectée par le COVID ! Je suis sur le campus de Berlin. Le plus intéressant pour moi, c’est la pluralité des profils que je rencontre ici. Dès la première semaine de rentrée, il y a eu énormément de rencontres, avec des personnes qui viennent littéralement des 4 coins de l’Europe ! C’est une vraie stimulation intellectuelle par la puissance de la rencontre que procure l’ESCP. 

Niveau cours, c’est un peu compliqué avec la situation actuelle bien évidemment… Là-dessus, tout se passe comme dans n’importe quelle école avec des cours en ligne et des travaux de groupe à distance ! Le campus de l’ESCP reste ouvert. Nous n’avons pas de cours mais nous pouvons y aller pour réviser. Le confinement en Allemagne est moins restrictif qu’en France, ce sont seulement les bars, restaurants, cinémas etc qui sont fermés mais les écoles restent accessibles, sans cours proposés.

Coté professionnel, malgré le confinement, nous avons énormément de présentations d’entreprises. Le confinement a aussi permis à plusieurs événements 100% parisiens de se tenir en ligne, très pratique quand on étudie sur un campus étranger ! 

 

Lire plus : Pourquoi faire une Grande Ecole de commerce ? 

 

Quels sont tes projets d’avenir ?

Je suis très intéressée par faire une carrière en Suisse ! Parler français, anglais et allemand, c’est un plus là-bas ! Je suis particulièrement intéressée par le conseil en stratégie, orienté vers l’intelligence artificielle. Dès le deuxième semestre, je vais me spécialiser en Consulting et par la suite enchaîner avec un parcours orienté autour de l’intelligence artificielle en Master 2. 

Les Oraux Méthodologie

Guide complet : comment se présenter aux entretiens ?

Avant l’entretien

L’entretien oral nécessite une préparation en amont. Sauf exception et volonté de l’école, le candidat sait généralement à quoi s’attendre pour le Jour J et peut préparer son épreuve. Il sait notamment que les examinateurs l’interrogeront sur ses intérêts, sa motivation, ses qualités, son parcours antécédent et sa connaissance de l’école.

 

Lire plus : Les écoles de commerce

 

Il est donc possible d’effectuer des fiches sur ses expériences passées et ce qu’elles lui ont apporté mais aussi des fiches sur les caractéristiques de l’école ou ses qualités personnelles et comment les illustrer. Ensuite, un bon exercice est de s’entrainer à voix haute. Ce travail peut être fait en groupe face à des proches qui donnent leur avis extérieurs ainsi qu’en se filmant ce qui permet de faire ressortir des tics de langage et autres défauts qui ne paraissent pas si évidents.

Avant le départ, le candidat doit également prévoir une tenue professionnelle dans laquelle il est suffisamment à l’aise. Par exemple, les talons ne sont pas forcément recommandés.

 

La présentation

Avant son passage, le candidat attend devant la salle et c’est l’examinateur qui vient le chercher. Généralement, les personnes ne se serrent pas la main, à part si le jury tend son bras. Le candidat doit saluer chaque membre du jury un par un, par un « Bonjour Monsieur » ou « Bonjour Madame » et il attend que ces derniers lui donnent l’instruction de s’asseoir. Il vaut mieux poser ses affaires par terre et demander l’autorisation de garder sa bouteille d’eau si besoin.

Très rapidement, il sera demandé à l’étudiant de se présenter brièvement. Cette partie quasi systématique peut être préparée en amont afin d’être la plus organisée possible.

Pendant l’entretien

Pendant l’oral, le candidat échange avec le jury sans jamais l’interrompre. Pour que l’entretien soit agréable du côté des examinateurs, le regard fuyant est à proscrire. Il faut regarder chacun des membres du jury de manière équitable dans les yeux. D’autres gestes sont à éviter, comme le fait de croiser ses bras ou jouer avec ses mains avec un stylo ou des bijoux par exemple. La posture doit être suffisamment relâchée sans être pour autant trop décontractée. Le candidat montre son envie d’intégrer l’école et sa joie d’être convoqué par un visage souriant. Son ton et son langage ne doivent pas être familiers et pour être convainquant il doit savoir parler sans hésitation.  Attention, les discours tout préparés et récités par cœur se décèlent rapidement et ne sont généralement pas appréciés par les membres du jury qui peuvent d’ailleurs chercher à déstabiliser le candidat pour rechercher plus de spontanéité.

Tout au long de l’oral, l’objectif est de prouver sa motivation à intégrer l’école. Le candidat se montre renseigné sur tout ce que l’établissement à à lui proposer et en quoi son insertion y est primordiale pour son souhait de carrière. Il démontre également ce qu’il peut apporter, notamment grâce à ses expériences passées. Il est bon d’évoquer des expérimentations professionnelles, académiques, internationales, associatives et sportives. Chaque prise de parole doit être organisée et claire. Rester trop général désavantage le candidat qui ferait mieux d’être précis dans ses anecdotes et explicites dans ses exemples. La difficulté est également de trouver un équilibre entre être trop long et trop court, tout en restant humble et enthousiaste malgré le stress !

Lire plus : Comment se préparer aux oraux des écoles de commerce?

 

Conclusion de l’entretien

Tout comme la première impression, la dernière est essentielle à soigner aussi. L’examen se termine au moment où le candidat referme la porte, pas avant !

Une fois l’échange terminé, le candidat a très souvent la possibilité de poser une question. Ce moment est l’occasion d’interroger un des membres du jury sur sa profession si elle est similaire à celle envisagée ou leur expérience au sein de l’école en tant qu’alumni. Ensuite, l’étudiant remercie chacun des membres pour le temps consacré et les salue poliment avant de repartir.

 

Lire plus : Classement des oraux 2022 – Originalité des oraux – PGE

reussir candidature ast
AST Concours AST Sélection

5 conseils pour réussir sa candidature en AST

Alors que la période des inscriptions en Licence et en cycle Master bat son plein, nous savons que ces semaines peuvent être source de stress et d’incompréhensions pour de nombreux étudiants. Entre la multitude de concours à passer, les documents à fournir qui changent d’école à école et l’ensemble des lettres et CV à produire pour les candidatures, il est facile de se retrouver perdu.

Pour vous permettre de vous y retrouver dans cette période anxiogène, nous vous présentons nos 5 conseils pour réussir sa candidature en AST ! 

 

Lire plus : Quels sont les différents concours AST ? 

 

1) Réaliser un CV professionnel et propre à chaque école 

La plupart des écoles vous demande un CV au moment de votre candidature. Ce dernier permet aux examinateurs de se faire une première idée sur votre parcours, tout en ayant une vue globale de votre scolarité et de vos expériences professionnelles. Le CV est surtout un moyen de montrer aux examinateurs que votre parcours reflète les valeurs de l’école. Par exemple, l’IÉSEG accorde beaucoup d’importance à la responsabilité, l’intégrité et à l’engagement. Vous pouvez donc mettre en avant des expériences associatives ou bénévoles que vous avez eues.

 

Si vous avez eu l’occasion d’effectuer des stages ou alternances pendant la première partie de vos études, il est important de mentionner les missions solidaires et engagées de votre poste. Si vous n’avez pas encore d’expériences professionnelles en lien avec vos études, vous pouvez par exemple citer des expériences de babysitting (engagement et responsabilité puisque vous avez pris sur vous de gérer un ou plusieurs enfants), ou de jobs d’été (engagement et accomplissement).

Si vous ne savez pas comment faire ni par où commencer, sachez qu’une banque d’épreuves comme le concours ACCES propose des fiches pour vous aider à constituer votre CV et lettre de motivation.

 

Lire plus : 5 conseils pour réaliser un bon CV 

 

2) Rédiger une lettre de motivation personnalisée en fonction de l’école dans laquelle vous vous inscrivez 

La lettre de motivation pour intégrer une école en admissions parallèles est un élément-clé de votre dossier. Bien que chaque lettre suive le même modèle, elle vous permet de vous décrire avec vos propres mots. La lettre de motivation est surtout un moyen pour vous de communiquer avec le recruteur et lui faire part de votre envie de rejoindre son école. Evitez donc les lettres « types » que vous allez envoyer à chaque école. Vous devez nommer l’école dans votre lettre de motivation pour prouver son unicité et lier vos valeurs avec celles de l’école.

Par exemple, une lettre de motivation pour l’IÉSEG doit montrer votre intérêt pour cette école reconnue pour son excellence académique et ses formations de qualité.

Outre les aspects spécifiques à chaque école, votre lettre de motivation doit être lue et relue afin de ne contenir aucune faute, elle doit suivre un format « courrier » et utilisée un vocabulaire soutenu. Si vous souhaitez connaître toutes les meilleures astuces pour rédiger votre lettre de motivation, le site du concours ACCES met à votre disposition des fiches et conseils pour réaliser votre CV et lettre de motivation.

 

Lire plus : Concours ACCES : ESDES, IÉSEG, ESSCA, tout savoir

  

3) Réfléchir aux points à mettre en avant dans votre lettre de recommandation

Votre lettre de recommandation permet aux examinateurs de savoir comment une personne extérieure vous voit et, ainsi, quelle image vous renvoyez. Il vous faut donc réfléchir et choisir minutieusement la personne qui va rédiger votre lettre de recommandation (si vous avez le choix) et notamment voir avec elle les points que vous souhaiteriez mettre en avant.

En effet, dans la majorité des cas, la personne qui rédigera votre lettre vous demandera les éléments que vous souhaitez voir apparaître dans ses recommandations. Vous pouvez donc préparer certains points. Reprendre les valeurs de l’école que vous souhaitez intégrer et réfléchir à des exemples de votre scolarité en lien avec elles vous permettront de vous démarquer.

 

4) Ne pas négliger le test d’anglais

La quasi-totalité des écoles accessibles en AST demandent un score à un test d’anglais. TOEIC, TOEFL ou IELTS, ces tests doivent être préparés puisque les scores exigés par les écoles sont souvent éliminatoires. De plus, certaines écoles ne demandent pas de passer un test de management tel que le TAGE MAGE. Par exemple, l’IÉSEG ne demande qu’un test d’anglais dans son dossier de candidature. Ce test est coefficienté 2 (contre 8 pour l’ensemble du dossier), ce qui signifie que le score obtenu aura un poids important dans l’étude de votre dossier.

De plus, votre préparation à l’écrit en anglais vous permettra d’acquérir de très bonnes bases, qui ne pourront que vous avantager au moment des oraux. En effet, les écoles demandent aux candidats admissibles de passer un oral d’anglais, ce qui nécessite une réelle préparation et une très bonne élocution anglaise.

 

Lire plus : Quel score TOEIC pour quelle école ?

 

5) Bien se renseigner sur l’école

Enfin, vous devez vous renseigner sur l’école. Ce point, bien qu’il puisse sembler moindre par rapport aux autres, fera la différence entre un étudiant admissible et un étudiant admis. En effet, la connaissance de l’école vous permet, dans un premier temps, de vous différencier à travers les documents à fournir dans votre dossier de candidature (CV, lettre de motivation et lettre de recommandation comme vu précédemment). Dans un second temps, et il s’agit certainement du plus important, la connaissance de l’école vous permettra de briller au moment des oraux. En effet, à l’issue de l’examen du dossier, si vous êtes déclaré admissible, vous passerez un entretien oral d’environ 45 minutes avec un jury de l’école. Vous serez interrogé sur l’école et votre intérêt pour cette dernière.

Pour réussir à réunir un maximum d’informations sur l’école en question, vous avez la possibilité de rencontrer et/ou discuter avec des étudiants. Par exemple, l’IÉSEG vous propose une page dédiée sur laquelle vous pouvez discuter avec des étudiants « ambassadeurs ».

Il existe aussi différents évènements virtuels (présentation des différents Masters, des opportunités internationales, etc.) pour les étudiants qui ne pourraient pas se déplacer.

 

 

L’ensemble de ces éléments vous permet d’apprendre à connaître parfaitement votre future école afin de vous démarquer pendant l’inscription !