L’ESC Clermont : Le projet ambitieux et impactant d’une école qui monte

A l’occasion de sa conférence de presse de rentrée, la direction de l’ESC Clermont est revenue sur le chemin parcouru et les ambitions pour les 5 années à venir.

 

Changement de direction à l’ESC Clermont : Françoise Roudier passe le flambeau à Richard Soparnot

Françoise Roudier, ancienne élève de l’ESC Clermont devenue directrice de l’école, cède sa place à Richard Soparnot. Après une carrière en tant que professeur de stratégie, il a gravi les échelons de l’univers de l’enseignement pour devenir le nouveau directeur général de la business school clermontoise. La transition a été préparée, se veut fluide et pour cause ils partagent la même vision sur ce que doit devenir l’école. Pour Richard Soparnot, le nouveau plan stratégique s’inscrit dans la démarche menée par sa prédécesseuse : une école à dimension humaine, ancrée dans son territoire autant qu’elle est tournée vers l’international et enfin une école engagée. Le goût de cette école chevillée au corps, Françoise Roudier continuera d’accompagner encore quelques mois la présidence avant de tirer le rideau.

 

Lire plus : Un nouveau MSc entre L’ESLSCA et l’ESC Clermont !

 

L’ESC Clermont : L’école qui monte

Cette conférence était l’occasion de dresser le bilan du projet Cap 2022, mené sur la période 2017 – 2022. La direction a travaillé à augmenter l’attractivité de l’école, avec un effort tout particulier sur la formation initiale. Elle s’est également penchée sur le recrutement d’étudiants internationaux, le développement de la formation continue et celui des programmes offshores. En matière d’accréditations, l’école est détentrice de toutes les accréditations hormis EQUIS qu’elle l’ambitionne d’obtenir en 2024. Les bachelors de l’école ont obtenu le grade de licence, signe de la qualité de l’enseignement. L’école progresse régulièrement sur l’ensemble des classements, illustration de la démarche engagée par l’école. Le Financial Times lui a même décerné le titre de deuxième école française sur les critères « aims achieved » et « value for money ».

 

Reveal 2027 : Le projet ambitieux de l’ESC Clermont

L’ambition de ce plan est de se saisir des sujets environnementaux et sociétaux auxquels notre monde est confronté. Au sein de « la masse » des grandes écoles, elle souhaite se différencier. Son nouveau directeur la projette en école à mission. Elle se veut la révélatrice des « talents et passions d’une nouvelle génération d’acteurs du changement ». Les futurs diplômés de l’école devront être en mesure d’agir en faveur d’un monde meilleur « en plaçant l’humain et la planète au cœur de leurs choix ». La présidence en veut pour preuve que les indicateurs, entre autres suivis, sont désormais le taux de diplômés ayant atteint leur objectif, l’indice de bien-être au travail des collaborateurs et son empreinte carbone. Retenons notamment le caractère novateur de ce critère d’atteinte des objectifs qui ne suit plus seulement, contrairement à ses concurrents, le salaire de sortie.

 

Lire plus: Devenir expert dans un métier ? C’est possible à l’ESC Clermont !

 

Nous suivrons l’ESC Clermont dans sa volonté de relever les 4 défis suivants : accroître son attractivité nationale et internationale, proposer une expérience différente et différenciante, pérenniser la soutenabilité de son modèle économique (volonté remarquée de maintenir des frais de scolarité raisonnables) et avoir un impact positif sur les étudiants.

 

En conclusion, l’ESC Clermont apparaît plus que jamais comme une école à suivre dans les mois à venir.