Les voies AST permettent aux écoles de diversifier leurs recrutements, d’attirer des étudiants aux profils parfois moins rectilignes mais souvent plus riches. L’objectif de cette rubrique témoignages, c’est de vous présenter le parcours d’anciens candidats AST. Ils pourront vous éclairer parfois vous inspirer et certainement vous aiguiller dans vos choix. Pour cet article, nous avons rencontré Raphaël, au double cursus droit-management.

 

Bonjour Raphaël, nous sommes ravis que tu aies accepté de présenter ton parcours aux lecteurs d’Objectif AST. Pour démarrer cet entretien, peux-tu présenter ?

Raphaël : Je suis étudiant diplômé en droit à ASSAS et diplômé du parcours BLM de l’EDHEC. Je suis également titulaire du CRFPA. J’effectue un LLM dans le cadre de l’école de formation du barreau de Paris

 

Peux-tu nous expliquer ton parcours ?

Raphaël : Après 4 années de droit à Paris 2 Assas, j’ai passé les concours AST. J’ai pu intégrer l’EDHEC en parcours BLM. Ainsi, je pouvais effectuer le parcours grande école et un master 1 et 2 en droit des affaires à l’université catholique de Lille. Cette double formation sélective de l’EDHEC est destinée aux étudiants souhaitant s’orienter vers des métiers juridiques. Certains de mes camarades aspirent à devenir notaires, avocats, juristes ou entrepreneurs. 

 

Lire plus : Comment intégrer l’ESCP après le concours AST ?

 

Pourquoi avoir fait l’EDHEC ? Quelle est pour toi la valeur ajoutée ?

Raphaël : L’EDHEC m’a permis de comprendre en profondeur le fonctionnement d’une entreprise. Les cours de finance et de management m’ont permis d’appréhender les enjeux financiers et de gestion. Ainsi, en tant que futur avocat, je pourrai avoir une vision globale de l’entreprise pour laquelle je serai amené à travailler.

 

Pourquoi faire un LLM ? Et pourquoi celui-ci en particulier ?

Raphaël : Dans le cadre de l’école de formation du barreau de Paris, j’ai l’opportunité d’effectuer les 6 premiers mois de la formation en tant qu’étudiant dans un LLM. J’ai choisi le LLM de l’université de Berkeley en Californie. Il me permet de découvrir une autre culture, une autre vision du droit. L’université est spécialisée en droit des technologies. Située au cœur d’une région très tournée vers le monde de la « tech » et la Silicon Valley, UC Berkeley permet d’être au contact des acteurs de l’innovation.

 

Lire plus: L’EDHEC dévoile la création d’EDHEC America à Berkeley !

 

Quel a été le processus de recrutement ?

Raphaël : Pour candidater à ce LLM, il faut envoyer un dossier (relevés de notes) en versions papier et digitale à LSAC. Les candidatures sont à envoyer pour décembre et les résultats sont donnés courant avril. Il faut s’y prendre en avance car les dossiers mettent du temps à être validés par l’administration américaine. 

 

Quels bénéfices tu attends de cette année ?

Raphaël : J’attends de cette année une découverte d’une autre culture du droit. Le système est profondément différent. Je veux tirer de cette année à la fois des connaissances et des rencontres. Le LLM permet de rencontrer des avocats de toutes les nationalités. 

 

Comment s’organise ton emploi du temps ?

Raphaël : Le système américain est organisé autour de « readings ». Il y a très peu d’heures de cours mais beaucoup de travail personnel. Pour 1 heure de cours, il est attendu 3 à 4 heures de travail personnel. L’emploi du temps permet de s’organiser pour avoir une pratique sportive, visiter la région le week-end et sortir découvrir la ville.

 

Quelles sont tes perspectives après ce LLM ?

Raphaël : Ce LLM marque le début de ma formation à l’école du barreau de Paris. A la suite de ce LLM, je pourrai donc effectuer plusieurs stages avant de devenir avocat en droit pénal des affaires.

 

Quel est le prix d’une année en LLM ?

Raphaël : Une année de LLM coûte, avec les frais de vie et le logement, entre 90 000 et 100 000 dollars. Il y a cependant beaucoup de bourses à disposition et il ne faut pas hésiter à les demander car il s’agit de bourses au mérite ! 

 

Lire plus: Du sud de la France à UC Berkeley – Le parcours de Dorian Zerroudi

 

Quels conseils donnerais-tu aux étudiants qui veulent faire un LLM ?

Raphaël : Il faut s’y prendre tôt, au moins 10 mois en avance. Il faut bien se renseigner sur les différentes écoles pour trouver le parcours qui correspond à chacun. Enfin, il ne faut pas se censurer. Il ne peut y avoir que des bonnes surprises ! 

 

Merci pour ce témoignage et félicitations pour ce parcours !

Si vous aussi vous avez suivi un parcours atypique et que vous souhaitez le partager pour aider d’autres étudiants, n’hésitez pas à nous écrire à l’adresse suivante : contact@objectif-ast.fr .